Category: Uncategorised

La biodiversité au Relecq-Kerhuon

De la prairie à côté du terrain de foot au terrain de l’ancien Camping Municipal Camfrout

Préservation de la biodiversité sur la prairie à coté du terrain de foot

L’autre jour je suis passée à la prairie entre la Rue Vincent Jézéquel et le terrain de foot. J’ai été ravie de voir que cette prairie est entretenue en laissant une partie des herbes pousser naturellement. Une belle contribution à la biodiversité et aux besoins des insectes.

Panneau explicatif sur l’entretien de la prairie entre le terrain de foot et la Rue Vincent Jézéquel (23.07.2022)

Cette initiative de la ville du Relecq-Kerhuon au maintien de la biodiversité sur la prairie à coté du terrain de foot m’a incitée à écrire l’article “La biodiversité au Relecq-Kerhuon” comme un supplément à ma proposition pour le devenir du terrain de l‘ancien Camping Municipal Camfrout, publié le 1er juin 2022 sur mon blog : 

Un parc de convivialité et biodiversité – Transformons l’ancien Camping Camfrout en parc pour les habitants du Relecq-Kerhuon

.

L’ancien Camping Municipal Camfrout – un trésor de la biodiversité

Le camping a été inauguré en 1979. La ville du Relecq-Kerhuon a toutes les années entretenu les haies et les herbes des parcelles du camping pour que les visiteurs de notre ville puissent passer de bonnes vacances pendant deux mois d’été. Depuis 2017, le camping est fermé.

Le terrain de Camping Camfrout, qui est situé entre la prairie humide de Lossulien et le milieu marin de l‘Anse de Camfrout, est au cours des années devenu un véritable trésor de la biodiversité. La nature pouvait bien s’y épanouir depuis plus de 40 ans. On y trouve différentes espèces d’arbres à feuilles et de nombreuses haies variées, autour des parcelles couvertes d’herbe où auparavant le campeurs mettaient leurs tentes, caravanes et camping-cars.

Haie d’hortensias bleus à l’entrée de la place de Camfrout (07.07.2022)

.

Vue sur le terrain de l’ancien camping de la Place de Camfrout (07.07.2022)

.

Vue sur le terrain de camping du coté Rue de Kerzincuff (juin 2022)

.

L’arbre phare du terrain de camping. Un peuplier noir d’Italie. Vue du coté de la Prairie de Lossulien (07.07.2022)

.

Plusieurs centaines de mètres de haies

Je me suis demandé combien de mètres de haies se cachent dans les méandres des haies du camping. En passant j’ai fait des essais pour estimer la longueur et j’ai pensé qu’il y a en tout cas plusieurs centaines de mètres de haies.

Comme souvent l’Internet pouvait aider. Sur la photo-satellite de Google maps du Camping Camfrout presque toutes les haies sont visibles. Avec l’outil de Google satellite pour mesurer les distances, j’ai mesuré qu’il y a plus de 600 mètres de haies qui entourent les parcelles.

Cela serait évidemment mieux de mesurer les haies sur place et de rechercher la biodiversité des arbustes et des arbres dont elles sont constituées. Mais le terrain du camping étant fermé au public pour le moment, il n‘est pas possible de faire des recherches précises.

Ce qu‘on peut voir de l‘extérieur du camping, et ce que montrent les photos, c‘est qu‘il y a des haies d’espèces variées, de différentes espèces d’arbres à feuilles et autour et au pied des arbres et des haies d’autre végétation. Tout ensemble, un véritable trésor de biodiversité, un habitat important pour les insectes, les oiseaux, les petits mammifères, des reptiles et encore d’autres animaux.

.

Est-ce qu’il y a des espèces protégées sur le terrain du Camping Camfrout ?

Cela serait intéressant d’en savoir plus sur la flore et la faune de l’ancien camping. On peut s’attendre à ce qu’il y ait aussi des espèces protégées.

Dans mon jardin, près du terrain de camping, j’ai trouvé des animaux de deux espèces protégées, un hérisson, et au cours des deux dernières années des orvets de différentes tailles. L’orvet est un lézard sans pattes.

Le terrain de camping devrait être un habitat idéal pour le hérisson comme pour l‘orvet, loin de la circulation routière et avec de nombreuses haies variées autour des parcelles couvertes d’herbe. Le nom de hérisson en anglais hedgehog (hedge = haie, hog = cochon)indique que le hérisson a souvent son habitat dans les haies.

Le 22. avril 2020, lorsque je vidais mon composteur tout à coup un orvet (Anguis fragilis) est apparu. Je lui ai laissé ce composteur. En septembre 2020 nous avons trouvé un orvet de taille moyenne dans le jardin et en automne 2021 un petit orvet de la taille d’un grand vers de terre.

.

Près du terrain de camping j‘ai trouvé cette orchidée, l‘orchis de mai (Dactylorhiza majalis), une espèce protégée en Bretagne.

.

L’autre jour j’ai vu un Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) sur le chemin près du camping. Le Chardonneret élégant est une espèce protégée.

J’espère qu’on peut faire des recherches sur la flore et faune au terrain de camping, et surtout si on y trouve des espèces protégées.

.

Entretien et éco-pâturage

En juin 2022, l‘entretien se faisait avec des machines.

Entretien au début juin 2022

.

En 2019 ces moutons paissaient l’herbe du terrain de l’ancien camping.

Éco-pâturage le 17 septembre 2019

.

Outre le camping au Relecq-Kerhuon ces moutons se sont occupés de nombreux espaces à Brest Métropole. Voici un article du Télégramme (25 avril 2018) :

Éco-pâturages. Les Black Faces broutent l’herbe de la métropole

« Fini la tonte mécanique… L’entretien de 25 espaces verts de la métropole brestoise a été confié depuis mardi à des moutons d’une ferme finistérienne. Cette technique, l’éco-pâturage, s’inscrit dans une démarche écologique… ».

« C’est quand même plus agréable que des bruits de tondeuses », avance Alain Retière, berger chez Black Faces Breizh, la ferme partenaire de cette initiative. Pour cet éleveur très sensible aux questions de préservation de la nature, les moutons travaillent mieux que n’importe quel autre outil : « Contrairement à la tondeuse, ces bêtes font une sélection et préservent la biodiversité… ».

J’ai vu sur le site Éco-pâturage de Brest Métropole que le Camping Camfrout actuellement n’est pas sur la liste des espaces d’éco-pâturage.

Mais maintenant, quand les herbes sont en train de repousser après la tonte mécanique en juin 2022, j’espère que cela sera possible de laisser de nouveau les moutons paître l’herbe du terrain de l’ancien Camping Camfrout, et ainsi contribuer à préserver la biodiversité.

.

Que sera le devenir de l’ancien Camping Camfrout ?

Le 11 juin 2022 a eu lieu une réunion avec des élus du Conseil Municipal et des riverains du terrain de camping.

Il y avait différentes propositions sur le devenir du camping.

  • Quelques-uns, comme moi dans ma proposition (1) publiée sur mon blog, voulaient prendre pour base l’état actuel du terrain pour y installer un parc pour les habitants.
  • D’autres ont proposé d’enlever les haies pour remettre le terrain en prairie sauvage, comme était le terrain avant que le camping soit installé en 1979.
  • L’adjoint au Maire du Relecq-Kerhuon, Tom Héliès, a parlé de la possibilité de laisser les ruisseaux de la Prairie de Lossulien poursuivre leur chemin sur le terrain de camping à la place de la solution actuelle, où l’eau des ruisseaux est conduit dans un grand tuyau sous sol en direction de l’Anse de Camfrout. Cette proposition nécessiterait de creuser un fossé large et profond sur le terrain de camping car le niveau des ruisseaux est plusieurs mètres plus bas que le site du camping.

Comme m’a écrit la Mairie du Relecq-Kerhuon le 14 juin 2022, dans une lettre concernant ma proposition sur le devenir du terrain de l’ancien Camping Camfrout, une concertation est engagée par la ville du Relecq-Kerhuon avec les riverains et va se poursuivre avec la population. On m’a invité à faire valoir mes idées auprès des animateurs de ce projet, dès les premières concertations avec les riverains de ma rue.

.

Un bocage en miniature

Le terrain de l’ancien camping avec ses parcelles herbeuses encadrées des haies, sa variété d’arbustes et d’arbres me fait penser au paysage rural de bocage. J’espère qu’on pourra préserver ce bocage en miniature, un lieu unique au Relecq-Kerhuon et probablement aussi au-delà de notre ville.

Comme nous connaissons ces jours-ci une forte vague de chaleur, il faut mentionner que les arbres, mais aussi les haies, contribuent de manière importante à la lutte contre le réchauffement climatique. Ils retirent par la photosynthèse du CO2 de l’atmosphère et stockent le carbone dans leurs branches et feuilles, dans leurs racines et dans le sol et participent ainsi à la réduction des gaz à effet de serre.

Cela serait très intéressant et important d’en savoir plus sur la biodiversité du terrain de camping, sur les espèces d’animaux et de plantes qui vivent dans et sous les haies, dans les arbres et aussi sous sol dans la terre. Peut-être l’Office français de la biodiversité et/ou L’Agence Bretonne de la Biodiversité pourraient-ils aider à explorer l’écosystème et la biodiversité du Camping Camfrout.

La ville a priorisé le maintien de la biodiversité sur la prairie entre le terrain de foot et la Rue Vincent Jézéquel. J’espère qu’on va aussi préserver l’écosystème et la biodiversité qui s’est élaboré sur le terrain de l’ancien camping pendant plus de 40 ans.

Un parc de convivialité et biodiversité

Transformons l’ancien Camping Camfrout en parc pour les habitants du Relecq-Kerhuon

Introduction

L’Union pour Le Relecq-Kerhuon a dès le début lancé le devenir de l’ancien camping Camfrout comme un projet participatif avec les habitants.

(Programme de L’Union pour Le Relecq-Kerhuon pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020, p. 7)

Cela a suscité mon intérêt car je connais bien le Camping Camfrout depuis mes promenades quotidiennes avec mon chien le long du terrain. Et après la fermeture du camping, j’ai souvent réfléchi aux possibilités offertes par ce terrain pour nous, les habitants.

Le 22 octobre 2021, en même temps que les élus de la majorité au conseil municipal ont invite les habitants aux réunions de secteurs, j’ai envoyé la première version de ma proposition pour le terrain de l’ancien camping à Tom Héliès, adjoint au Maire du Relecq-Kerhuon, en charge de la proximité, de la sécurité et de la participation citoyenne.

Depuis, le 7 avril 2022, L’Union pour le Relecq-Kerhuon a annoncé sur son compte Twitter le budget participatif :

https://twitter.com/UnionLRK/status/1512132588252639237 (7 avril 2022)

En tant qu’étrangère de nationalité norvégienne, l’annonce du budget participatif a une signification particulièrement importante pour moi. Même si j’habite au Relecq-Kerhuon depuis 10 ans, je n’ai pas le droit de vote aux élections locales et en conséquence aucune influence démocratique sur les décisions locales qui me concernent aussi directement.

J’apprécie ainsi beaucoup que L’Union pour Le Relecq-Kerhuon ait explicitement souligné que les étrangers résidant dans notre ville sont les bienvenus à déposer un projet pour le budget participatif :

« Concernant les conditions de participation, que ce soit pour la dépose de projet ou le vote, seront concernés : tou.te.s résident.e.s de la commune, à partir de l’âge d’entrée au collège. Il n’est pas demandé de condition de nationalité ce qui permettra à un étranger domicilié au Relecq-Kerhuon, d’y participer. Ce que l’Etat n’a jamais voulu ou osé faire au niveau national, nous le faisons ici au Relecq-Kerhuon. » 1

Après cette annonce du budget participatif par L’Union pour Le Relecq-Kerhuon, je me suis donc mise tout de suite de nouveau au travail pour améliorer et concrétiser mes idées pour le terrain du camping.

Dans ma proposition ci-jointe je présente mes idées pour le devenir et l’aménagement du terrain de l’ancien camping, y compris les propositions qui pourraient être financées par le budget participatif, comme l’installation des tables de pique-nique, des jeux d’extérieur et des panneaux pédagogiques explicatifs sur la nature et la biodiversité.

J’espère que ma présente proposition pourra contribuer à une discussion intéressante et fructueuse sur le devenir du Camping Camfrout.

Le Relecq-Kerhuon, le 1 juin 2022

Mechthild W. Haugland (*)

1 Le Relecq-Kerhuon lance son 1er budget participatif => https://www.unionpourlerelecqkerhuon.com/post/le-relecq-kerhuon-lance-son-1er-budget-participatif

————————————————————————————————————————————————————————————

(*) Addendum à l’introduction

Le 14 juin 2022 la Mairie du Relecq-Kerhuon m‘a écrit une lettre concernant ma proposition sur le devenir du terrain de l’ancien Camping Camfrout et le budget participatif.

Le jury n’a pas retenu ma proposition « malgré la très grande qualité » de mon projet.

C’était en regard de l’article 7 du règlement général du budget participatif 2022-2023

Ne pas être en cours d’exécution ou d’étude par la ville ou la métropole

On m’a informé qu’une concertation est engagée par la ville du Relecq-Kerhuon avec les riverains et va se poursuivre avec la population. On m’invite à faire valoir mes idées auprès des animateurs de ce projet, dès les premières concertations avec les riverains de ma rue.

Le 11 juin 2022, j’ai été à une réunion avec des élus et des riverains sur le terrain du camping.

Je ne sais pas qui sont les animateurs de ce projet, mais je vais bien présenter ma proposition aux concertations avec les riverains et la population.

Le Relecq-Kerhuon, le 25 juillet 2022

Mechthild W. Haugland

————————————————————————————————————————————————————————————

Un parc de convivialité et biodiversité

Transformons l’ancien Camping Camfrout en parc pour les habitants du Relecq-Kerhuon

Étant habitante dans une rue riveraine du Camping Camfrout, je fais quotidiennement avec mon chien des promenades autour de la Prairie de Lossulien et sur le chemin le long du terrain de camping. Autrefois, quand le camping était ouvert en juillet et août, j‘aimais en passant apercevoir les campeurs en train de se réveiller et de préparer leur petit déjeuner. Une ambiance du matin, paisible et conviviale.

Depuis son inauguration en mai 19791, et pendant 38 ans, jusqu‘à l‘été 2017, le Camping Camfrout a été un lieu de rencontre et de convivialité pour les visiteurs de notre ville.

Maintenant le camping étant fermé, il serait bien que les habitants profitent de ce lieu unique de notre ville.

Cette longue histoire de la convivialité, j‘espère que nous pouvons la garder. Transformons l’ancien camping en parc de convivialité pour nous, les habitants du Relecq-Kerhuon. Un parc pour se rencontrer et faire des pique-niques. Un parc pour jouer à des jeux d’extérieur comme par exemple au jeu de palet breton, aux échecs et dames géants et au tennis de table dehors.

Le terrain du camping est non seulement un bon endroit pour un parc de convivialité, mais aussi pour promouvoir la découverte et la protection de la biodiversité de notre commune. D‘un côté du Camping Camfrout se trouve la prairie humide de Lossulien, et de l’autre côté il y a le milieu marin de l‘Anse de Camfrout et la Rade de Brest. Et si le ruisseau le plus proche de la prairie de Lossulien était détourné par le camping, cela permettrait aux plantes indigènes qui ont besoin de proximité de l’eau de s‘y installer.

Dans les parcelles du terrain de camping on pourrait mettre des panneaux explicatifs sur la biodiversité de notre commune, sur les espèces d’oiseaux, de mammifères, de reptiles, d’insectes, de fleurs, d’arbres etc.

Une condition préalable pour le parc est de bloquer l’accès aux voitures, par exemple avec des bollards et des portails sécurisés. Cela permet aussi de fermer le parc le soir, comme cela se fait au Jardin du Conservatoire Botanique National de Brest ou au cimetière du Relecq-Kerhuon.

Le terrain du camping aujourd‘hui

Une maison d‘accueil

– Des parcelles entourées de haies pour le

stationnement des tentes et des campingcars/caravanes

– Une aire de jeu

– Un bâtiment sanitaire

– Des lampes et des bornes de prises de courant

– Le terrain entier entouré d’une clôture en métal avec un portail en fer

Création d‘un parc de convivialité

Les parcelles entourées de haies

Tables de pique-nique

Dans les parcelles entourées de haies on pourrait mettre des tables de pique-nique.

Une table de pique-nique dans une parcelle (photomontage de la table ci-dessous)

La table de pique-nique du photomontage 
https://www.kingpicknicktafels.be/foto/K180-RUGL-1000-3.jpg

Il y a beaucoup de différents modèles de tables de pique-nique à choisir sur le site https://www.tablesdepiquenique.fr/.

L‘aire de jeu et des jeux pour tous les groupes d’âge

Aire de jeu sur le terrain du Camping Camfrout

Pour les enfants je propose de renouveler l’aire de jeu existante et d‘ajouter d’autres jouets.

Près de l’aire de jeu des enfants et de la maison d‘accueil on pourrait installer aussi des jeux d’extérieur pour tous les groupes d’âge, comme par exemple pour jouer au jeu de palet breton, aux échecs géants, au jeu de dames géant et au tennis de table dehors.

Jeu d’échecs géants

Je propose de stocker les jeux, les raquettes et les balles pour le ping-pong et les pièces d’échecs et de dames dans la maison d’accueil.

Entrée de la maison d’accueil

Pour emprunter un jeu il pourrait y avoir des heures d’ouverture à la maison d‘accueil. Ou les gens pourraient les emprunter à la médiathèque avec leur carte d‘abonnement ou Pass‘Média, en y obtenant une clé de la pièce/du placard/boîte où se trouve le jeu en question. Ou serait-il peut-être possible d’utiliser l’application « take-a-book » (Nedap) pour l’emprunt des jeux ?

L’arrière de la maison d’accueil

Création d‘un parc de biodiversité

Un parc de biodiversité peut contribuer à la protection de la nature et de la biodiversité de notre commune. Découvrir la biodiversité devrait être intéressant pour les habitants et aussi pour les élèves des écoles.

Panneaux explicatifs sur la biodiversité

Les parcelles entourées de haies sont un bon endroit pour installer non seulement les bancs de pique-nique, mais aussi les panneaux explicatifs et pédagogiques sur la biodiversité, sur les espèces d’oiseaux, de reptiles, d’insectes, de fleurs, de plantes etc.

Exemple d’un panneau explicatif sur les oiseaux aquatiques
(Photomontage d’un panneau trouvé dans Englischer Garten à Munich)

La zone humide de Fontaine Blanche à Plougastel-Daoulas

À Plougastel-Daoulas dans la zone humide de Fontaine Blanche, qui a des similitudes avec la prairie humide de Lossulien, on trouve des panneaux explicatifs sur la biodiversité.

https://www.lespiedssurterre-ecocommunication.com/agence/wp-content/uploads/2016/12/Fontaine-blanche_pano1_REF16.jpg
https://www.lespiedssurterre-ecocommunication.com/agence/wp-content/uploads/2016/12/Fontaine-blanche_pano2_REF16.jpg https://www.lespiedssurterre-ecocommunication.com/realisations/zone-humide-plougastel/

Une entreprise qui propose un grand choix de panneaux sur la nature

Je n’ai pas trouvé en France d’entreprise proposant des panneaux explicatifs et pédagogiques sur la nature et la biodiversité.

En Allemagne, il y a l‘entreprise „Natur im Bild“ https://natur-im-bild.com/, qui a un grand choix de tels panneaux sur la nature et la biodiversité et sur beaucoup de différentes espèces de plantes et d’animaux. L‘entreprise peut adapter les panneaux au besoin local et elle peut les faire en langue française.

On trouve tous les panneaux sur la boutique en ligne de „Natur im Bild“: https://shop.natur-im-bild.com/

Exemple 1 : Les oiseaux des bois et des parcs et leur chant.

Le QR-code sur le panneau permet d‘écouter sur le smartphone le chant des oiseaux.

https://shop.natur-im-bild.com/lehrtafeln/voegel/5418/wald-und-parkvoegel-und-ihr-gesang?number=143-80.1

Exemple 2 : L‘abeille.

L‘entreprise propose différents panneaux sur la vie des abeilles. En voici un:

Exemple 3 : Les chauves-souris et leur mode de vie

Exemple 4 : Les fleurs des champs et des prés :

Exemple 5 : Reptiles indigènes

Un jardin botanique de plantes indigènes

Peut-être peut-on installer un petit jardin botanique sur une partie du terrain du camping. On pourrait y planter des plantes qui sont indigènes au camping et aux alentours. À coté des plantes on peut mettre des étiquettes avec le nom et des informations sur la plante.

Près du terrain du camping j‘ai trouvé cette orchidée, l‘orchis de mai (Dactylorhiza majalis), une espèce protégée en Bretagne.

L‘installation d‘un petit jardin botanique, peut-être cela serait-il possible en coopération entre le jardin botanique de Brest et les écoles de Le Relecq-Kerhuon? Cela pourrait surtout être intéressant pour le collège Camille Vallaux qui est situé près du terrain de l‘ancien Camping Camfrout.

Hôtel à insectes

En mettant des hôtels à insectes dans le parc on peut promouvoir la biodiversité et on peut créer des conditions de vie favorables pour des insectes utiles à la pollinisation des plantes et contre les nuisibles.

On trouve différents modelés en vente dans les magasins mais peut-être y a-t-il des habitants qui pourraient les bricoler.

Un ruisseau pour les plantes indigènes á proximité de l‘eau

Si c‘est possible de détourner par le terrain de camping le ruisseau le plus proche de la Prairie de Lossulien cela permettra d’y installer des plantes indigènes qui ont besoin de la proximité de l’eau.

Le ruisseau de la Prairie de Lossulien le plus proche du camping:

L‘Éco-pâturage des moutons

Au cours des dernières années il y avait des moutons pour l’éco-pâturage sur le terrain de l‘ancien camping.

L’éco-pâturage devrait être une évidence pour un parc de la biodiversité. Si on garde la clôture et peut fermer le terrain par deux portes, il est toujours possible de laisser les moutons paître l’herbe du terrain. Un éventuel jardin botanique sur le terrain doit bien sûr être protégé des moutons.

Le bâtiment sanitaire

Le bâtiment sanitaire a probablement besoin d’une rénovation, mais il y a des toilettes qu’on peut utiliser dans un futur parc.

Le bâtiment sanitaire est situé derrière l’aire de jeu

Les lampes et des bornes de prises de courant

Une des lampes et des bornes de prises de courant

Il y a plusieurs lampes et des bornes de prises de courant le long du chemin principal du terrain de Camping Camfrout.

Je proposerais de garder les lampes et aussi des bornes de prises de courant. Ces installations pourraient être utiles pour installer des guirlandes lumineuses à l’occasion des grandes fêtes de la ville, comme un pique-nique Kerhorre traditionnel ou un pique-nique de jeux d’extérieur etc.

La clôture et le portail

Tout le terrain du Camping Camfrout est entouré d’une clôture. Actuellement il y a seulement une porte côté mer. Pour faciliter l’accès on pourrait remplacer le grillage du côté de la Prairie de Lossulien par un portail.

Côté Prairie de Lossulien – Installer un portail à la place du grillage

. . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pour le budget participatif cela serait trop cher mais peut-être pourrait-on réaliser cet aménagement plus tard…

Installer un petit salon de thé dans la maison d’accueil

Ma proposition pour la maison d’accueil pour plus tard, c‘est d‘installer un petit salon de thé à l’intérieur et une terrasse avec un toit en verre et un abri-vent côté mer sur l‘arrière de la maison. On devrait remplacer la fenêtre dans le mur arrière par une porte.

Le salon de thé pourrait être ouvert les week-ends de mai à septembre, et peut-être plusieurs jours par semaine pendant les vacances d‘été.

Les gérants du salon de thé pourraient aussi s‘occuper de prêter des jeux d‘extérieur.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Addendum

Le 25 juillet 2022 j’ai puiblié un supplement à l’article “Un parc de convivialité et biodiversité – Transformons l’ancien Camping Camfrout en parc pour les habitants du Relecq-Kerhuon” :

La biodiversité au Relecq-KerhuonDe la prairie à côté du terrain de foot au terrain de l’ancien Camping Municipal Camfrout

__

1Quentel, Raymond, L‘histoire du Relecq-Kerhuon et des Kerhorres, Tome II, Maison des Kerhorres, 1997, p. 158

_______________________________________________________________________________________________

Pourquoi ces règles ? Parce que c’est comme ça!

Vivre le confinement en France

A la fin de la journée de mon anniversaire le 29 octobre à 23h59, le deuxième confinement en France pour lutter contre la propagation du coronavirus est entré en vigueur.

Plus tôt dans la soirée j’ai fêté mon anniversaire avec ma famille sur Internet, car nous vivons dans trois pays, en Norvège, en Allemagne et en France.

Je trouve que quand la lutte contre la pandémie nécessite de limiter nos libertés et que notre vie est altérée de ce fait, le but devrait être de rendre notre quotidien le plus agréable possible !

Et pour rendre mon anniversaire le plus agréable possible, j’ai invité ma famille à un buffet de gâteaux en réunion virtuelle, où tous ont apporté un gâteau. Nous avons bu du café et mangé du gâteau, nous avons parlé et ri ensemble. Une très agréable soirée !

Mon anniversaire avec ma famille en réunion virtuelle

Rendre le quotidien des gens le plus agréable possible malgré les restrictions dues à la pandémie. Je me demande si l’idée est seulement venue à l’esprit du Président Macron ?

Les règles de confinement décrétées par le président me font plutôt penser à un système pénitentiaire.

Le premier mois du confinement depuis fin octobre, nous étions enfermés à la maison avec le droit de nous aérer une heure par jour dans un périmètre d’un kilomètre autour de notre domicile. Cela me fait penser à la promenade quotidienne des détenus dans la cour de prison !

Une permission pour faire une promenade d’une heure seulement sous peine d’amende de 135 euros, ce n’est pas une promenade relaxante. Il faut qu’on regarde souvent l’heure. Malgré cela, plusieurs fois, j’ai tout à coup réalisé qu’il me restait peu de temps pour regagner mon domicile à temps. Il fallait essayer de courir au cas où les gendarmes se seraient positionnés quelque part sur mon trajet.

Puis le 28 novembre notre droit de promenade s’est élargi à trois heures et vingt kilomètres.

Pourquoi le gouvernement a-t-il choisi au début une heure dans un périmètre d’un kilomètre et maintenant trois heures dans un périmètre de vingt kilomètres ? Pourquoi pas deux heures dans un périmètre de quatre kilomètres ou quelque autre choix pour les heures et le périmètre ? Je ne le comprends pas.

De ces trois pays où habite ma famille, la France est jusqu’à ce jour le seul pays à imposer un confinement à la population. Et il n’y a ni en Norvège ni en Allemagne des attestations de déplacement dérogatoire à remplir et à signer à chaque sortie.


Attestation de déplacement dérogatoire

Nous sommes nous-mêmes les gardiens de ce système de confinement. C’est à nous de veiller à remplir correctement la bonne attestation pour chaque sortie. Mais en fin de compte nous sommes bien sûr sous surveillance des gendarmes qui peuvent arriver à tout moment pour nous contrôler. Une erreur ou un oubli peut vite coûter cher, entraînant une amende de 135 euros pour la première violation.

Si on a l’intention de sortir pour promener son chien ou faire du jogging on peut activer une surveillance électronique sur le smartphone qui par signal sonore nous avertit quand nous sommes en train de franchir le périmètre autorisé. Alternativement, nous pouvons imprimer notre « cercle de liberté » et l’emporter dans la poche où se trouve déjà l’attestation de déplacement dérogatoire.

Le périmètre d’un kilomètre [1]https://covidradius.info/

Mais moi, j’ai encore une autre feuille dans ma poche : le plan du périmètre rouge dans notre ville où le port de masque est obligatoire selon d’un arrêté du préfet du Finistère le 21 octobre 2020, prolongé le 16 novembre jusqu’au 16 décembre.[2]https://twitter.com/LeRelecqKerhuon/status/1318842736775225345

Je connais bien notre ville, où j’ai promené mon chien tous les jours à différentes heures pendant plusieurs années, y compris dans la zone qui est marquée rouge depuis le 21 octobre. Je n’ai croisé que peu de gens, et il n’y a jamais eu de problème de distanciation sociale. Je me demande où se trouvent les gens que je dois protéger avec mon masque?

Cela me déprime de ne plus pouvoir respirer librement en promenade dans notre ville, sans comprendre pourquoi on a sous peine d’amende de 135 euros déclaré le port du masque obligatoire dans une certaine zone.

J’essaye le plus possible d’éviter le périmètre rouge en consultant le plan.

Mon plan du périmètre rouge

A quel point le Président Macron a-t-il pris en considération les conséquences psychiques des différentes mesures et particulièrement du confinement ?

Subir le confinement, c’est éprouvant pour chacun de nous, mais pour 16 % d’entre nous, le confinement rend le quotidien encore plus dur car cela signifie un enfermement en isolement.

En France 16 % de la population, soit 10,5 millions de personnes, vivent seules. Et 2,4 millions de ces personnes sont âgées de 75 ans ou plus.[3]https://www.insee.fr/fr/statistiques/4478728?sommaire=4476925#titre-bloc-8

Sur la nouvelle « Attestation de déplacement dérogatoire » du 27 novembre 2020 on doit cocher la case de ce paragraphe pour la permission de sortir pour respirer le grand air :

« Déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes,soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie. »[4]https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/27-11-2020-attestation-de-deplacement-derogatoire.pdf

Quand on remplit son « Attestation de déplacement dérogatoire », on doit donc signer que quand on sort de sa maison c’est « à l’exclusion … de toute proximité avec d’autres personnes… ».

Pour les personnes qui vivent seules, soit retraitées, soit personnes qui travaillent en télé-travail cela signifie qu’elles sont enfermées seules chez elles toute la journée, et même quand elles sortent, elles sont obligées de rester sans contact avec d’autres personnes.

Promenade le dimanche, 29 novembre. En extérieur et dans la zone rouge de notre ville.

Pas de promenade avec une amie, un ami ou un membre de la famille qui est confiné ailleurs, non, la promenade est permise « avec les seules personnes regroupées dans un même domicile ».

J’ai entendu des conseils comme « on peut quand même sortir en binôme car une personne peut marcher un peu devant ou derrière l’autre, et si on voit des gendarmes, on prétendra que l’on ne se connaît pas… ».

Je trouve scandaleux que les habitants adultes vivant seuls doivent inventer de tels stratagèmes pour échapper un petit moment à leur isolement !

Avec une « Attestation de déplacement dérogatoire » ou un « Justificatif de déplacement professionnel », c’est autorisé de se rendre dans un espace confiné où le risque de contamination par le coronavirus est beaucoup plus élevé qu’en plein air. En portant un masque on peut prendre le bus pour faire ses courses. Et pour aller au travail en outre le transport en commun, aussi le covoiturage est autorisé pour jusqu’à quatre personnes dans le même véhicule.

Mais deux amis ne sont pas autorisés à faire une promenade ensemble en plein air où le risque de contamination par le coronavirus est faible, surtout quand on porte un masque.

Les numéros verts pour « L’aide à distance en santé pendant l’épidémie de COVID-19 »[5]https://www.santepubliquefrance.fr/a-propos/services/aide-a-distance-en-sante-l-offre-de-service peuvent être utiles pour les personnes en détresse, mais on a avant tout besoin de contact et d’ échanges en personne avec des amis ou de proches !

Il semble qu’en Allemagne la chancelière Angela Merkel a surtout à cœur le bien-être des habitants en cette période de pandémie. Sur le site du gouvernement allemand on peut lire :

« Limitez-vous pour le sport aux activités en solo ou en binôme. Profitez de ce temps pour des promenades au grand air – cela fait du bien au corps et à l’ esprit. » [6]« Beschränken Sie sich beim Sport auf Aktivitäten allein oder zu zweit. Nutzen Sie die Zeit für Spaziergänge an der frischen Luft – das ist gut für Körper und Geist. » [7]Was im Winter wichtig ist (bundesregierung.de)

Quelle bonne nouvelle pour les personnes qui vivent seules en Allemagne ! Il n’y a pas de confinement et on peut échanger avec une autre personne pendant une promenade !

En France, je me demande s’il n’y a pas de psychologues cliniciens, ou de psychiatres parmi les conseillers du Président Emmanuel Macron auprès desquels il pourrait se renseigner sur les conséquences psychiques de l’isolement sur les personnes confinées et vivant seules ?

Pour moi, c’est totalement incompréhensible pourquoi le gouvernement français a pris ces mesures qui renforcent l’isolement des personnes vivant seules car elles peuvent avoir de graves conséquences sur leur santé mentale !

En éducation des enfants, une explication peut aider les enfants à accepter les règles qu’on leur impose.

Cela ne devrait-il pas, a fortiori, également s’appliquer aux habitants adultes d’un pays ?

Et si on n’a pas une bonne raison justifiant une règle on la laisse tomber, non ?

Petites histoires du Maroc 4 – Rencontre au souk d’Aït Baha

Die deutsche Version dieser Geschichte findet ihr hier:
Erinnerungsbilder aus Marokko 4 – Begegnung auf dem Souk von Aït Baha

4. Rencontre au souk d’Aït Baha


Nous sommes au souk d’Aït Baha entre Tafraoute et Agadir.

Quelque part j’entends un coq qui chante. Je pense à notre coq chez nous en Norvège. Et je veux bien voir cet exemplaire marocain.

Le coq est très joli, aux plumes multicolores. Puis-je peut-être faire une photo ? Je veux bien en prendre une de lui.

“Andi dik fi Norvège…”. J’essaie d’expliquer mon souhait en marocain…*)

« Do you speak English ? » Le propriétaire du coq s’adresse à moi en anglais.

Je maîtrise donc l’anglais effectivement beaucoup mieux que le marocain ! Très contente, je commence à parler à l’homme de mes poules en Norvège…

L’homme me regarde complètement perplexe…

Il s’avère que cet homme maîtrise l’anglais aussi bien que moi le marocain…

Un autre marocain traduit ce que je veux dire.

Le vendeur sourit.

Je peux non seulement faire des photos du beau coq aux plumes multicolores mais, de plus, le propriétaire du coq et ses voisins du souk ouvrent à la grande joie de mes enfants les cartons avec des petits poussins. Ils sont désormais immortalisés sur la pellicule de ma fille…

Au souk d’Aït Baha

…………………………………………………………………………………………………………………………….……………………….

(*) Andi dik fi Norvège…” – J’ai un coq en Norvège…

Amiante – Pourquoi le nettoyage à haute pression n’est-il pas interdit ?

En novembre 2005 un artisan a nettoyé le toit amianté de la maison d’un couple installé en Savoie en utilisant un nettoyeur à haute pression.

Après ce travail une expertise a montré que le jardin de la famille était contaminé par l’amiante. La famille n’a plus mis les pieds dans son jardin, car ils s’inquiètent pour leur santé.

C’est la journaliste Estelle Saget de L’Express qui le 6 juillet 2006 dans son article Amiante : péril en la demeure a révélé cette histoire.

Cette année cela fait déjà 10 ans que le nettoyage à haute pression du toit amianté en Savoie a contaminé l’environnement et mis en danger la santé des personnes concernées, mais il semble que rien n’a changé pour mieux protéger la population.

Il y a toujours des artisans qui utilisent des nettoyeurs à haute pression pour nettoyer des toits amiantés.

Au début mai 2015 une entreprise est venue dans mon quartier pour nettoyer un toit en plaques fibrociment amiantées. Ils ont utilisé un nettoyeur à haute pression à eau chaude pour le nettoyage et pour enlever une couche de résine sur les ardoises amiantées.

Un ouvrier en combinaison blanche (on voit au-dessus du toit la tête couverte de la capuche) utilise le nettoyeur. La résine est déjà enlevée sur ce côté du toit.

Pendant le nettoyage et l’enlèvement de la résine, les morceaux de résine ont été dispersés autour de cette maison, sur la rue et aussi dans mon jardin.

Un morceau de résine enlevé du toit des plaques fibrociment amiantées arrivé sur la rue

Quand autant de morceaux de résine qui sont gigantesques par rapport aux fibres d’amiante sont dispersés autour de cette maison, où sont allés les fibres d’amiante qui ont été arrachées en enlevant la résine ?

« De 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves : plaques pleurales, cancers des poumons et de la plèvre (mésothéliome), fibroses (ou asbestose)… Certaines maladies peuvent survenir après de faibles expositions mais la répétition de l’exposition augmente la probabilité de tomber malade. Les effets sur la santé d’une exposition à l’amiante surviennent souvent plusieurs années après le début de l’exposition. »
Source : l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Mes voisins, moi et beaucoup d’autres personnes sommes passés dans la rue pendant les jours où l’entreprise a dispersé des nuages de nettoyage dans l’air.

Avons-nous inhalé des fibres d’amiante ?

Et après ces travaux doit-on redouter que l’environnement et entre autres nos jardins soient contaminés par l’amiante comme le jardin du couple en Savoie en 2005 ?

D’après l’association ANDEVA (Association Nationale de Défense des Victimes de l’Amiante) contactée au téléphone le 21 mai 2015 il n’existerait pas de loi interdisant formellement de nettoyer des toit amiantés à haute pression en France.

Depuis le 1er janvier 2005, tous les pays de l’Union européenne ont interdit l’usage de l’amiante, ce qu’on a fait en France dès 1997.

Pourquoi n’a-t-on pas en même temps accordé la protection de la population de la contamination des fibres d’amiante libérées au nettoyage des toits amiantés à haute pression en interdisant ce type de travaux ?

Le nettoyage à haute pression des toits amiantés est interdit dans d’autres pays de l’Union européenne et passible d’une peine.

Voici trois examples :

1. En Allemagne

Sur le site du Département pour l’environnement, la protection du climat, l’agriculture et la protection du consommateur du Land de Hesse *) on peut lire entre autres ceci :

« Das Abspritzen von Asbestdächern oder -fassaden ist gesetzlich verboten.“

„Le nettoyage des toits ou des façades amiantées au jet d’eau est illégal. »

„Solche Arbeiten stehen nicht nur unter eheblichen Geldstrafen, sondern können wegen der erhöhten Freisetzung von Asbestfasern auch mit Krebs einhergehende Krankheitsbilder der Atmungsorgane, des Bauchfellraums und der Brust, verursachen…“.

„De tels travaux sont non seulement passibles d’une amende considérable, mais ils peuvent à cause de la libération augmentée des fibres d’amiante provoquer des maladies cancéreuses des organes respiratoires, du péritoine et de la poitrine… ».

« Beim Abspritzen von Asbestdächern werden umliegende Flächen kontaminiert.“

« En nettoyant des toits amiantés au jet d’eau les terrains autour seront contaminés.»

Source :

Hessisches Ministerium für Umwelt, Klimaschutz, Landwirtschaft und Verbraucherschutz
*) Traduction des textes allemands en français : MH

2. En Belgique

« 7.Les produits en amiante-ciment peuvent-ils être nettoyés ou débarrassés de leur mousse au moyen d’un nettoyeur haute presseion (karcher) ?

Non. Si vous enlevez la mousse d’une toiture contenant de l’amiante à l’aide d’un nettoyeur haute pression ou si vous la nettoyez avec un tel appareil, des fibres d’amiante pourraient se retrouver dans l’air ambiant. Vous mettrez ainsi la vie d’autres personnes en danger et serez punissable en vertu de la réglementation. Il est donc interdit de nettoyer les ardoises ou les plaques ondulées en amiante-ciment avec un nettoyeur haute pression, tout comme il convient également de proscrire absolument les interventions du type ponçage, meulage, découpe, percement, destruction volontaire et toutes les autres interventions agressives. « 

Source : Eternit et l’amiante-ciment

3. En Angleterre

“A roofing company has been fined £12,000 for causing asbestos contamination while carrying out cleaning work in a Leicestershire town.”

“Concept Roofing and Cladding of Hampshire was prosecuted by the Health and Safety Executive (HSE) after cleaning roofs in Market Harborough.”

“The company used a pressure washer on industrial roof tiles, causing asbestos fibres to be released.”

“A number of businesses in the Leicestershire County Council-owned units had to close for several weeks and the area had to be decontaminated at a cost of £500,000.”

“Asbestos fibres were found down the sides of the walls, in the drains and on bus stops.”

Source: BBC News: Roofing company fined £12,000 over asbestos error

Pourquoi laisse-t-on encore des entreprises en France mettre en danger la vie d’autres personnes en permettant l’utilisation des nettoyeurs à haute pression sur les toits amiantés et donc la dispersion à l’air des fibres d’amiante et la contamination de l’environnement, des terrains et des jardins ?

Pourquoi en France n’est-il toujours pas interdit d’utiliser un nettoyeur à haute pression sur un toit fibrociment amiante quand cela est interdit et passible d’une peine pour protéger la population dans d’autres pays de L’Union européenne ?

Quand autant de morceaux de résine qui sont gigantesques par rapport aux fibres d’amiante sont dispersés autour de cette maison, où sont allés les fibres d’amiante qui ont été arrachées en enlevant la résine ?

« De 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves : plaques pleurales, cancers des poumons et de la plèvre (mésothéliome), fibroses (ou asbestose)… Certaines maladies peuvent survenir après de faibles expositions mais la répétition de l’exposition augmente la probabilité de tomber malade. Les effets sur la santé d’une exposition à l’amiante surviennent souvent plusieurs années après le début de l’exposition. »
Source : l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Mes voisins, moi et beaucoup d’autres personnes sommes passés dans la rue pendant les jours où l’entreprise a dispersé des nuages de nettoyage dans l’air.

Avons-nous inhalé des fibres d’amiante ?

Et après ces travaux doit-on redouter que l’environnement et entre autres nos jardins soient contaminés par l’amiante comme le jardin du couple en Savoie en 2005 ?

D’après l’association ANDEVA (Association Nationale de Défense des Victimes de l’Amiante) contactée au téléphone le 21 mai 2015 il n’existerait pas de loi interdisant formellement de nettoyer des toit amiantés à haute pression en France.

Depuis le 1er janvier 2005, tous les pays de l’Union européenne ont interdit l’usage de l’amiante, ce qu’on a fait en France dès 1997.

Pourquoi n’a-t-on pas en même temps accordé la protection de la population de la contamination des fibres d’amiante libérées au nettoyage des toits amiantés à haute pression en interdisant ce type de travaux ?

Le nettoyage à haute pression des toits amiantés est interdit dans d’autres pays de l’Union européenne et passible d’une peine.

Voici trois examples :

1. En Allemagne

Sur le site du Département pour l’environnement, la protection du climat, l’agriculture et la protection du consommateur du Land de Hesse *) on peut lire entre autres ceci :

« Das Abspritzen von Asbestdächern oder -fassaden ist gesetzlich verboten.“

„Le nettoyage des toits ou des façades amiantées au jet d’eau est illégal. »

„Solche Arbeiten stehen nicht nur unter eheblichen Geldstrafen, sondern können wegen der erhöhten Freisetzung von Asbestfasern auch mit Krebs einhergehende Krankheitsbilder der Atmungsorgane, des Bauchfellraums und der Brust, verursachen…“.

„De tels travaux sont non seulement passibles d’une amende considérable, mais ils peuvent à cause de la libération augmentée des fibres d’amiante provoquer des maladies cancéreuses des organes respiratoires, du péritoine et de la poitrine… ».

« Beim Abspritzen von Asbestdächern werden umliegende Flächen kontaminiert.“

« En nettoyant des toits amiantés au jet d’eau les terrains autour seront contaminés.»

Source :

Hessisches Ministerium für Umwelt, Klimaschutz, Landwirtschaft und Verbraucherschutz
*) Traduction des textes allemands en français : MH

2. En Belgique

« 7.Les produits en amiante-ciment peuvent-ils être nettoyés ou débarrassés de leur mousse au moyen d’un nettoyeur haute presseion (karcher) ?

Non. Si vous enlevez la mousse d’une toiture contenant de l’amiante à l’aide d’un nettoyeur haute pression ou si vous la nettoyez avec un tel appareil, des fibres d’amiante pourraient se retrouver dans l’air ambiant. Vous mettrez ainsi la vie d’autres personnes en danger et serez punissable en vertu de la réglementation. Il est donc interdit de nettoyer les ardoises ou les plaques ondulées en amiante-ciment avec un nettoyeur haute pression, tout comme il convient également de proscrire absolument les interventions du type ponçage, meulage, découpe, percement, destruction volontaire et toutes les autres interventions agressives. « 

Source : Eternit et l’amiante-ciment

3. En Angleterre

“A roofing company has been fined £12,000 for causing asbestos contamination while carrying out cleaning work in a Leicestershire town.”

“Concept Roofing and Cladding of Hampshire was prosecuted by the Health and Safety Executive (HSE) after cleaning roofs in Market Harborough.”

“The company used a pressure washer on industrial roof tiles, causing asbestos fibres to be released.”

“A number of businesses in the Leicestershire County Council-owned units had to close for several weeks and the area had to be decontaminated at a cost of £500,000.”

“Asbestos fibres were found down the sides of the walls, in the drains and on bus stops.”

Source: BBC News: Roofing company fined £12,000 over asbestos error

Pourquoi laisse-t-on encore des entreprises en France mettre en danger la vie d’autres personnes en permettant l’utilisation des nettoyeurs à haute pression sur les toits amiantés et donc la dispersion à l’air des fibres d’amiante et la contamination de l’environnement, des terrains et des jardins ?

Pourquoi en France n’est-il toujours pas interdit d’utiliser un nettoyeur à haute pression sur un toit fibrociment amiante quand cela est interdit et passible d’une peine pour protéger la population dans d’autres pays de L’Union européenne ?

Quand autant de morceaux de résine qui sont gigantesques par rapport aux fibres d’amiante sont dispersés autour de cette maison, où sont allés les fibres d’amiante qui ont été arrachées en enlevant la résine ?

« De 400 à 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves : plaques pleurales, cancers des poumons et de la plèvre (mésothéliome), fibroses (ou asbestose)… Certaines maladies peuvent survenir après de faibles expositions mais la répétition de l’exposition augmente la probabilité de tomber malade. Les effets sur la santé d’une exposition à l’amiante surviennent souvent plusieurs années après le début de l’exposition. »
Source : l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Mes voisins, moi et beaucoup d’autres personnes sommes passés dans la rue pendant les jours où l’entreprise a dispersé des nuages de nettoyage dans l’air.

Avons-nous inhalé des fibres d’amiante ?

Et après ces travaux doit-on redouter que l’environnement et entre autres nos jardins soient contaminés par l’amiante comme le jardin du couple en Savoie en 2005 ?

D’après l’association ANDEVA (Association Nationale de Défense des Victimes de l’Amiante) contactée au téléphone le 21 mai 2015 il n’existerait pas de loi interdisant formellement de nettoyer des toit amiantés à haute pression en France.

Depuis le 1er janvier 2005, tous les pays de l’Union européenne ont interdit l’usage de l’amiante, ce qu’on a fait en France dès 1997.

Pourquoi n’a-t-on pas en même temps accordé la protection de la population de la contamination des fibres d’amiante libérées au nettoyage des toits amiantés à haute pression en interdisant ce type de travaux ?

Le nettoyage à haute pression des toits amiantés est interdit dans d’autres pays de l’Union européenne et passible d’une peine.

Voici trois examples :

1. En Allemagne

Sur le site du Département pour l’environnement, la protection du climat, l’agriculture et la protection du consommateur du Land de Hesse *) on peut lire entre autres ceci :

« Das Abspritzen von Asbestdächern oder -fassaden ist gesetzlich verboten.“

„Le nettoyage des toits ou des façades amiantées au jet d’eau est illégal. »

„Solche Arbeiten stehen nicht nur unter eheblichen Geldstrafen, sondern können wegen der erhöhten Freisetzung von Asbestfasern auch mit Krebs einhergehende Krankheitsbilder der Atmungsorgane, des Bauchfellraums und der Brust, verursachen…“.

„De tels travaux sont non seulement passibles d’une amende considérable, mais ils peuvent à cause de la libération augmentée des fibres d’amiante provoquer des maladies cancéreuses des organes respiratoires, du péritoine et de la poitrine… ».

« Beim Abspritzen von Asbestdächern werden umliegende Flächen kontaminiert.“

« En nettoyant des toits amiantés au jet d’eau les terrains autour seront contaminés.»

Source :

Hessisches Ministerium für Umwelt, Klimaschutz, Landwirtschaft und Verbraucherschutz
*) Traduction des textes allemands en français : MH

2. En Belgique

« 7.Les produits en amiante-ciment peuvent-ils être nettoyés ou débarrassés de leur mousse au moyen d’un nettoyeur haute presseion (karcher) ?

Non. Si vous enlevez la mousse d’une toiture contenant de l’amiante à l’aide d’un nettoyeur haute pression ou si vous la nettoyez avec un tel appareil, des fibres d’amiante pourraient se retrouver dans l’air ambiant. Vous mettrez ainsi la vie d’autres personnes en danger et serez punissable en vertu de la réglementation. Il est donc interdit de nettoyer les ardoises ou les plaques ondulées en amiante-ciment avec un nettoyeur haute pression, tout comme il convient également de proscrire absolument les interventions du type ponçage, meulage, découpe, percement, destruction volontaire et toutes les autres interventions agressives. « 

Source : Eternit et l’amiante-ciment

3. En Angleterre

“A roofing company has been fined £12,000 for causing asbestos contamination while carrying out cleaning work in a Leicestershire town.”

“Concept Roofing and Cladding of Hampshire was prosecuted by the Health and Safety Executive (HSE) after cleaning roofs in Market Harborough.”

“The company used a pressure washer on industrial roof tiles, causing asbestos fibres to be released.”

“A number of businesses in the Leicestershire County Council-owned units had to close for several weeks and the area had to be decontaminated at a cost of £500,000.”

“Asbestos fibres were found down the sides of the walls, in the drains and on bus stops.”

Source: BBC News: Roofing company fined £12,000 over asbestos error

Pourquoi laisse-t-on encore des entreprises en France mettre en danger la vie d’autres personnes en permettant l’utilisation des nettoyeurs à haute pression sur les toits amiantés et donc la dispersion à l’air des fibres d’amiante et la contamination de l’environnement, des terrains et des jardins ?

Pourquoi en France n’est-il toujours pas interdit d’utiliser un nettoyeur à haute pression sur un toit fibrociment amiante quand cela est interdit et passible d’une peine pour protéger la population dans d’autres pays de L’Union européenne ?

Et que sait-on sur l’impact des fibres d’amiante dispersées à l’air sur l’environnement, sur la santé des animaux domestiques et des animaux sauvages ? C’est aussi notre responsabilité de les protéger.

Un rouge-gorge dans mon jardin – Quel est l’impact des fibres d’amiante sur sa santé ?